Réservations | 07 58 26 16 80 Contact | contact@festival543.fr

Le Festival 543

Qu'est-ce que ce festival ?

Un festival inédit.

Le festival 543, festival de théâtre ouvert, convivial, est un projet culturel inédit. Il a pour ambition de proposer dans le cadre des villages du Haut Vallespir un évènement culturel à la fois festif et rassembleur autour de spectacles de qualité. Faire découvrir le théâtre d’aujourd’hui dans le cadre unique et original des villages du Haut Vallespir, telle est la base du projet.

Théâtre au village.

La première édition du festival 543 réunira des artistes confirmés (cf programme et infos sur les artistes), autour d’un programme très complet. Les artistes présents sont tous unis dans le projet : faire revivre le goût du théâtre, la vie culturelle et festive, dans une année marquée par la pandémie, répondre au besoin de réunion, de réflexion et de fête…

Un festival trait d’union.

Le festival 543 tire son nom de la borne frontière qui unit, plus qu’elle ne sépare, les villages catalans. Le festival 543 (comme la résidence d’artistes qui l’a précédé avec les soutiens régionaux), veut, à terme, réunir des publics différents mais aussi réunir les publics ou artistes de chaque côté de la frontière. Le soutien de la municipalité de Coustouges, village frontalier, pour cette première édition est le témoignage d’une volonté commune de faire vivre l’été des villages et de la vie culturelle locale.

Les intervenants piliers du festival

Le programme 2022 est en préparation,
rendez-vous au printemps !

La pièce s'est jouée devant près de deux cents personnes [...] pas le moins du monde confinées dans l'expression de leur enthousiasme et de leur admiration si l'on en juge par les longs applaudissements

L'indépendant

Infos pratiques

Contact

Vous souhaitez soutenir le festival,
entrez en partenariat avec nous.

Mireille Roussel

Dès sa sortie du Conservatoire National Supérieur D’Art Dramatique en 1992, Mireille Roussel travaille avec Philippe Adrien, qui y fut son professeur, dans Grand Peur et Misère du III Reich. Dans le même temps elle rencontre Ludovic Lagarde qui la met en scène dans plusieurs spectacles, du « Petit Monde de Georges Courteline » en 1993 au «  Cercle de Craie Caucasien » en 2000.

Tout en continuant son parcours théâtral sous la direction de Noel Casale dans “Antoine et Cléopatre,” Nabil El Azan dans “Le collier d’Helene“, ou Célie Pauthe dans “S’agite et se pavane“, elle commence en 1997 une carrière au cinéma et à la télévision et entretien depuis des fidélités avec des réalisateurs comme Laurent Achard ou Siegrid Alnoy .

En collaboration avec Ricardo Munoz, elle écrit son premier texte de théâtre “Majorette!” en 2009, qui reçoit le soutien de la SACD pour l’aide à la création et qu’ils créent en avril 2010 à la Comédie de Reims, projet repris à l’automne 2010 à la Comédie de Reims, en tournée en 2011, et au CDN de Montreuil en 2013.

Elle a tourné récemment avec Pascal Rabaté, Brigitte Sy ou encore Paul Vecchialli et a retrouvé au Théatre P. Adrien en septembre 2015 pour  “Le bizarre incident du chien pendant la nuit” En 2016 elle joue sous la direction de Jean Pierre Baro dans “Disgrâce” créé au CDN d’Orléans puis repris au Théâtre de la Colline à l’automne ainsi qu’ en tournée jusqu’au printemps 2018. Elle  retrouve Jean Pierre Baro pour la création de “Mephisto Rhapsodie” de Samuel Gallet  crée en Mars 2019 au TNB et repris a l’automne de la même année  au Theatre des Quartiers d’ivry.

Pendant ce même automne elle travaille avec Jonathan Chatel sur la création de “De l’ombre aux étoiles” spectacle qui voit le jour au CDN de Toulouse et qui sera repris en tournée début 2020.

Pierre Baux

Le parcours de Pierre Baux est d’abord celui d’un acteur.

Dernièrement, il a joué dans la Dame aux camélias avec Arthur Nauzyciel au TNB et en tournée nationale, dans Disgrâce au théâtre de La Colline avec Jean-Pierre Baro, au festival d’Avignon in dans Andréas, mis en scène par Jonathan Chatel, au festival Manifeste de L’Ircam, dans Il se trouve que les oreilles n’ont pas de paupières, d’après Pascal Quignard, avec Benjamin Dupé et le quatuor Tana, au Théâtre de la Colline dans Long voyage du jour à la nuit de O’Neill, mis en scène par Célie Pauthe, au Nouveau Théâtre de Montreuil dans Une faille, mis en scène par Matthieu Bauer.

Il a beaucoup travaillé avec Ludovic Lagarde dont il fut pendant quatre ans acteur associé à la Comédie de Reims. En tant que metteur en scène, il développe ses projets au sein de la compagnie IRAKLI, créée en 2000 avec Violaine Schwartz et Célie Pauthe.

En 2000, il met en scène Comment une figue de parole et pourquoi de Francis Ponge, au Théâtre de la Cité Internationale, en tournée AFAA (Syrie, Egypte) puis au Théâtre Gérard Philippe de St Denis. Il met ensuite en scène, à la Villa Gillet de Lyon, Rosalie au carré, à partir de textes de Jacques Rebotier.

En 2004, toujours à Lyon, aux Subsistances, il met en scène, en collaboration avec le violoniste Dominique Pifarely, le Passage des heures de Fernando Pessoa. Par ailleurs, il collabore étroitement à la création de Quartett de Heiner Müller, crée au TNT à Toulouse et repris au Théâtre de la Cité Internationale, et de L’ignorant et le fou de Thomas Bernhard, crée au TNS à Strasbourg et repris au Théâtre Gérard Philippe de St Denis, deux spectacles mis en scène par Célie Pauthe au sein de la compagnie IRAKLI. Il participe également à la création de Zig band parade de Georges Aperghis, créé au Théâtre de la Colline.

Parallèlement, il anime de nombreux ateliers, en partenariat avec le CDN d’Orléans ou la Comédie de Reims. II dirige également des master-class avec les musiciens Dominique Pifarély ou Vincent Courtois.

En duo avec Vincent Courtois, ils poursuivent leur travail texte-musique autour de l’œuvre de F.Boyer, R.Carver ou encore Jack London en 2020. Avec Antoine Caubet au théâtre de l’Aquarium, il a joué dans le Partage de Midi de Claudel en 2010, Œdipe-roi de Sophocle en 2013 et Matin et Soir de Jon Fosse en 2019.

Ils décident en 2020 de fonder ensemble le Festival 543 à la frontière de la Catalogne dans les Pyrénées Orientales.

Violaine Schwartz

Formée à l’école du Théâtre National de Strasbourg, Violaine Schwartz fait du théâtre depuis 1990. 

Elle a notamment travaillé sous la direction de Georges Aperghis, Alain Ollivier, Jacques Lassalle, Ludovic Lagarde, Gilberte Tsaï, Charles Tordjman, Frédéric Fisbach, Jean Philippe Vidal, Ingrid von Wantoch Rekowsky, Jean Lacornerie, Jean Boilot, Dominique Pifarély, Etienne Pommeret, et ces dernières années avec Célie Pauthe, Pierre Baux, Irène Bonnaud, Guillaume Delaveau et Côme de Bellescize.


Elle a créé un tour de chant autour du répertoire réaliste, en duo avec la contrebassiste Hélène Labarrière et enregistré un disque avec le label Innacor : J’ai le cafard. Elle a écrit, avec la chorégraphe Cécile Loyer, le spectacle L’hippocampe mais l’hipoccampe, pour le festival Concordan(s)e 2014 et le spectacle 4X100 mètres, créé à Dieppe en mars 2019 et repris en tournée en 2019-2020.

Elle participe depuis juin 2010 à l’émission de France Culture Des papous dans la tête. En qualité d’auteur, elle a écrit trois pièces radiophoniques, deux romans publiés aux éditions POL, La tête en arrière (2010) et Le vent dans la bouche (2013. Prix Eugène Dabit du roman populiste) et trois pièces de théâtre : IO 467 ( Les Solitaires Intempestifs, 2013), Comment on freine ? ( POL, 2015) et J’empêche, peur du chat, que mon moineau ne sorte (POL, 2017). Son dernier livre Papiers vient d’être publié aux éditions POL en avril 2019. Par ailleurs, elle a mené pendant trois ans une résidence sur une plateforme numérique avec la métropole de Lyon et les Assises Internationales du Roman, avec dix classes de collèges : laclasse.com.
Elle anime régulièrement des ateliers d’écriture ou de lecture à voix haute (résidence en 2011-2012, à la bibliothèque Elsa Triolet de Bobigny auprès d’un groupe d’amateurs. Résidence Ile de France en 2016-2017, au Lycée Jean Monnet de Juvisy-sur-Orge. Zique à l’école, dans des collèges en Essone, à la Maison de la poésie).

Restauration

Info à venir

Parking

Se garer à Coustouges

 

 

Parking à 50 m de la place du village –> 200 places 

Billetterie

Entrée : 5€ par spectacle

Réservations : 06 20 10 54 97
Contact : contact@festival543.fr

Hébergements

Se loger à Coustouges

 

 

Appartements à louer :

Dans une belle maison rustique sur la place de l’église (week-end, semaine et mois).

Contacts : 06 29 82 27 08 ou 06 19 82 29 85

 

Gîte Moli d’en Dagues  

En bordure du torrent, dans un écrin de verdure, ancien moulin rénové.

Contact : 04 68 68 42 88 ou www.gites-de-france.com

 

Gîte rural Mas Las Costes -Villeroge

Contact : 00 32 (0) 495 50 10 85

 

Can Subire – Villeroge :

Contact : 04 68 68 42 88

 

Cal Reco – Villeroge

Contact : 06 29 93 51 16

 

A 5 mn de Coustouges :

 

Camping municipal

Verte rive de St Laurent de Cerdans

Contact : 04 68 39 54 64 ou www.saintlaurentdecerdans.fr

 

Gîte le Couloumé

Gîtes aménagés au sein d’un mas agricole labelisés

Contact 04 68 68 42 88 ou www.gites-de-france-66.fr

Merci pour cette édition 2021 !

Quelques images souvenirs :